Moitiée d’histoire

Moitié d’histoire

Il y a ce moment de rencontre
Cet instant d’envie, ce regard
Puis ces mots de hasard
Et ton odeur, tout contre

Il y a ce moment de contact
Celui ou tu me frôle
Puis ce frisson sur ton épaule
Qui donne envie de l’acte

Il y a ce moment de flottement
Ton regard gêné pas loin
Cet appel ou tu ne réponds pas
Et cet affreux sentiment

Il y a ce moment ou ton ventre
Se creuse, celui ou il se vide
Se vide au creux de ton entre
Celui ou la vie te semble insipide

Et puis cette envie de t’aimer
Même si je suis seule à aimer
Cette anesthésie de moi-même
Cet espoir que tu m’aimes

Et ce temps qui passe
Celui qui me tue doucement
Celui qui surement trépasse
Car depuis le début tu me mens

Comment t’aimer ?
Alors que je suis celui …
Que tu as rencontré à moitié …
Qui t’a blessé au plus profond …
Celui qui est passé à coté de toi …
Et celui qui t’aime en retard…

A suivre ….

.

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *