A la fille aux yeux verts

A la fille aux yeux verts

Ah, que de mirages et de reflets trompeurs
Ont brisés mille fois l’élan du cœur
Combien de miroirs m’ont fait défaillir
A se jouer de tes reflets pour me trahir

Tant de retours sur mes pas pour te saisir
Lueurs éphémères dans mon regard sombre
Sortes d’appels en vain vers des ombres
Qui à visage découvert me faisaient fuir

Ces moments d’angoisse de te croiser
Aux bras d’un autre, un autre que moi
Qui aurait volé ton sourire de petite fée
Pour te donner une maison et un toit

Je dors devant ta porte tous les soirs
En attendant un messager de l’espoir
Qui pourrait subitement te murmurer
De sortir et de doucement m’appeler

Toutes ces sirènes qui tournent autour
A moitié poisson, oiseau et vautour
Sont transparentes pour mes yeux
Rougis de tant pleurer de pas être deux

Que de mots qui sont juste pour toi
Pour te crier que mon cœur est sans toit
Depuis que tu es partie de mes jours

Juste ces quelques mots pour …
Te dire que nos larmes se fondent …
Te murmurer une parole profonde …

Pour réveiller ton cœur qui m’appelle
Sans arrêt depuis que nos échos se sont tus
Dans la vallée perdue de la solitude nue
Ou même les oiseaux ont perdu leurs ailes

Juste pour …

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *