Vibrations

Le train va le long de sa voie
En Savoie le train s’en va
Un son d’air se répand
Et son air en dépend

Un urgent besoin d’ailleurs
De l’autre coté du décors

Un frisson le prend au son d’un souvenir
Un regard du passé le retrouve
Son regard pur dont il se souvient
Dans un coin de cour qui s’accroche

Magie en réveil qui bouge
Dans cette nuit sans fin
Faim de cette nuit rouge
D’un soleil inondant le matin

Aube d’une nouvelle envie
Vie d’un nouvel écho
Vide qui se remplit
Au son de tes mots

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *