Tu veux faire du roller à Bagdad avec nous ?

ça te dit de venir faire du roller à Bagdad avec nous ?

c’est la question que je posais il y à presque 10 ans à une jeune femme dans la rue.
Quelques jours plus tard nous étions dans l’avion à destination de l’Irak, nous n’en revenions pas, elle encore moins…

Nous étions 30 patineurs, à défier les règles du bon sens pour aller patiner en Irak, pour les enfants des écoles et des hôpitaux, qui ne connaissaient pas cette liberté, si caractéristique du patineur dans la ville …

Nous étions 30, et quelques jours avant le départ un désistement. Il me restait une place de libre dans cet avion sous haute surveillance.
Le jour commençait à baisser sur le palais royal, je rentrait d’une réunion de préparation. Il avait plu, et l’eau formait un miroir sur cette belle place en face du Louvre.
Qui pourrait bien partir avec nous en Irak et remplir cette place soudainement libérée ?

A ce moment là, Myriam dont je ne connaissais que la silhouette, passe à quelques mètres…
Et puis je ne sais pas pourquoi, je me dis que tout est possible, si on essaye … au risque de passer pour fou je tente…

« Bonjour, ça te dit de partir en Irak et de faire du roller à Bagdad avec nous ? »

Elle m’a regardé un instant, cherchant peut-être à comprendre ce que cette situation signifiait… Est-il fou ? Du roller en Irak ? Ca ne peut pas être vrai … alors que veut-il ?

Et puis je lui laisse mes coordonnées, expliqué en deux mots, peu clairs ce que nous préparions …
Quelques jours plus tard nous étions 30 dans cet avion, Myriam se disait surement que l’imprévu est parfois assez dingue …

Changeons de point de vue, faisons confiance à ce qui est improbable, hors norme … Sans crédulité n’ayons pas peur de l’inconnu, précédons le !
Bousculons nos habitudes ! Envisageons tout sous un regard neuf !
C’est dingue, ce que nous pourrons découvrir …. et tellement vivant …

Cet épisode qui à changé ma vie me fait penser à un article sur un discours de Steeve Job devant les élèves de Stanford.
Cliquez ici pour lire cet article

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *