Buzz FaceBook et les couleurs de nos sous vetement : quels impacts sur notre intimité ?

A première vue j’ai trouvé ça drôle….

Ca m’a rappelé une époque ou j’aimais savoir les couleurs, les tailles et les modèles des sous-vetements des femmes que je connaissais.
Il y a même eu un moment, ou je me fixait une minute pour savoir tout cela, et j’y arrivais dans 80 % des cas. J’avais tout plein d’astuces …

J’aimais savoir cela car je pensais que ça me donnait une idée de l’état d’esprit de la jeune femme en question au moment de s’habiller le matin.
A cette époque (il y a plus de 10 ans bientôt … )  j’avais découvert qu’une femme aime se sentir belle même si elle est la seule à savoir ce qu’elle porte…
Je goutais à ce sentiment enivrant qui nait quand on commence à découvrir l’univers féminin …

Mais aujourd’hui c’est de tout autre chose qu’il s’agit…
Ce n’est pas la curiosité du jeune homme qui sort de l’adolescence pour la lingerie féminine …

C’est plutôt la première fois dans l’histoire humaine qu’un aussi grand nombre de femmes exposent leur intimité ainsi …

C’est le signe que le sens du mot intimité à changé …
C’est le signe, que les frontières de ce que les femmes aimaient réserver à « leur cercle intime », à été complètement chamboulé !
C’est un peu le grand déballage général de notre intimité sur « la place » publique … En tout cas c’est la dérive que j’ai souvent constaté depuis hier dans les commentaires échangés sur facebook.

Je pense que cette banalisation, et cette exposition de ce qui touche à notre intimité est le symptome d’un changement profond de nos repères, ou plutôt d’une destruction de ces derniers …
L’effet qui me semble immédiat : la perte de la valeur que l’on accorde à notre intimité, et donc de ce qui compose notre identité

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *