L’impact des nouvelles technologies dans la communication, le droit, la politique, le réseau social etc …

Il y a quelques temps j’écrivais un article sur l’accélération que provoquent les nouvelles technologies et particulièrement les réseaux sociaux.

Ce soir, en regardant cette vidéo interessante, de l’exposé de Michel Serres, j’ai beaucoup pensé à cette révolution que nous traversons tous plus ou moins bien.
La seule constante dans la vie c’est le changement
Mais il y a d’autres choses … par exemple c’est la première fois dans l’histoire humaine que la référence du savoir n’est plus la génération d’avant …
Quel est l’impact sur la confiance de l’enfant, dans un monde ou ses parents ne sont plus des repères ?

Tous ces changements ont des impacts : sociaux, humains, affectifs, psychologiques…
Ce qui pose question : c’est quel est le but ?
J’aime le changement,
c’est ce que j’entretiens le plus dans ma vie.
Mais j’aime le changement quand j’aime ce qui le motive

J’aime le changement quand il me fait devenir meilleur, plus fort, plus humble, plus généreux, plus juste.
Je crois que nous assistons ensemble à la réalisation de ce que l’humain veut faire de son existence sur la planète.
Je crois que nos modèles politiques, sociaux, économiques, juridiques sont en train d’être « globalisés ».

Car ce que désire plus que tout l’être humain c’est de pouvoir gouverner son monde.
Internet, les réseaux sociaux composés de nous tous qui partageons ces mots, vont donner à l’Humain le pouvoir qu’il à toujours cherché : celui de gouverner la planète

Car je crois en une chose : il y a ce désir humain qui n’a pas changé et  il y a les contraintes qui peu à peu disparaissent.

Est-ce que ce pouvoir va donner à l’humain plus d’humanité ?
Est-ce que le pouvoir à élevé l’humain ?
Maintenant que nous avons les moyens qu’allons nous en faire ?

Je vous invite à regarder cette vidéo d’une heure qui est passionante.
Belle soirée à vous
Ruben

Sources de la vidéo

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *