Echo et mots décalés (anciens textes)

Et puis un petit dernier pour la route :

Écho et mots décalés

Ma plume était à l’abandon
Bien longtemps sans parler
Plus trop de vibrations
Mon corps était devenu muet

Tes mots m’ont ouverts les yeux
Fait une brèche dans l’enceinte
Qui entoure mon cœur absinthe
Ivre mort de la peur d’être deux

Puis je t’ai enfin vu, entendu
J’ai sentis le gout de ton ventre
La force qui vibre juste là, entre
Tes seins, ce cœur que j’ai perdu

J’ai envie de te répondre, de crier
Que j’ai vu le dos de ton cœur
Car quand tu étais la, j’étais ailleurs

Un jour je serai fort, fort d’aimer
J’aurai cette puissante envie
De voir à deux, la vie

Peut-être que ce jour là
Tu auras de moi l’envie
Qui sait tout change
Tu sais mon ange…

Je t’aime et apprécie ton être
Tous les jours, depuis cette nuit
Cette nuit où tu m’as parlé
Puis, sans bruits, quitté

Je vous embrasse aussi tendrement
Que mes lèvres en tremblent

A bientôt sur la route de la vie …
En poésie, en mots ou en envies…

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *