Le saut en roller de Taïg Khris depuis la tour eiffel

Une atmosphère électrique planait cette après midi aux pieds de la Tour Eiffel. La dame de fer recevait quelques milliers de spectateurs pour assister à un évènement hors du commun : le saut de Taïg Khris depuis le premier étage de la Tour Eiffel.

Comme je l’écrivais dans mon précédent article Taïg Khris à lancé ce projet il y a 2 ans, et Rédha, son père, me disait tout à l’heure que ces 4 petites secondes de saut, représentent deux années de travail pour convaincre les autorités, obtenir les autorisations, monter le projet, rechercher les financements…

Depuis plus de 26 ans plongé dans le roller, étant partit avec 30 patineurs parisiens en Irak pour pari roller et mon QG étant en face de la société Double 2 qui à assuré la production de l’évènement, j’étais aux premières loges pour voir l’équipe se monter, la fourmilière se mettre en marche …. dans ces moments là l’évènementiel et la régie me manque …

Bref, un vrai plaisir de voir Taïg croire dans ce rêve et le transformer en réalité ! c’est un bel exemple pour nous tous … La réalité à presque toujours été un rêve pour une personne à un moment ….

Que de plaisir de croiser tous mes amis qui ont marqué ces 15 dernières années du roller à Paris : Claire Léonard (Planète Roller), Boris Belohlavek (Président fondateur de Pari Roller et mon associé), Tana (président du vice 😉 ), Samuel Moreau qui a fait un super taf pour cet évènement, Stanislas Zanko que j’ai eu le plaisir de retrouver, Alain Canet (Roller et Coquillages), Marie, Jean Jerome, l’équipe Double 2 que je croise presque tous les jours, et puis tous les autres ! Merci à Taïg de nous avoir tous réunis !

C’était drôle aussi, de voir tous ces « fans » qui crient le nom de ton pote de 15 ans que tu saluait tous les jours quand tu trainais au troca, ou te faisais un descente des champs en passant par les parkings … l’époque juste avant que le roller devienne une mode, l’époque des rando catch, et des sessions parking ! Bref, un moment d’émotions, pleins de souvenirs …

Au nom de tous les patineurs que j’ai entendu être heureux de se retrouver : merci Taïg pour tout cela !

La tension monte, les écrans géants passent les images des entrainements, les sauts à l’élastique, la chute libre …

Le grand moment approche, souffle court la foule respire au rythme des mètres que gravit Taïg sur la nacelle qui s’élève… Le sourire et les yeux qui pétillent il est prêt, fait un premier tour sur la petite plateforme d’où il va prendre son élan … Il franchit la petite barrière métallique sur laquelle il est écrit : « Taïg Area » … Au pied de la tour Eiffel les milliers de spectateurs partagent la vue de Taïg sur écran géant … ceux qui ont déjà sauté d’un pont se souviendront de la vue juste avant de sauter … à la seule différence qu’il n’y à pas d’élastique mais une piste en bois qui semble accompagner la chute vers un coussin géant …

Le premier saut est super bien géré, mais une petite perte d’équilibre perturbe Taïg et la fin du saut se termine sur les fesses … aie …

Taïg étant perfectionniste, il ne reste pas sur une demi réussite … il remonte aussitôt et cette fois-ci le saut est génial ! 10 mètres de chute libre, puis 30 mètres de rampe … plus de 40 mètres …. dingue !

Les moments d’émotions qui suivent sont justes magiques, comme si nous avions tous un peu sauté avec lui … même la pluie nous as préservé de ses gouttes qui auraient pu rendre le saut impossible …

Ne ratez pas les autres saut qui auront surement lieu demain au pied de la tour eiffel !

Permets nous de t’appeler « notre Taïg » pour ce soir ! Car aujourd’hui, tu as fais ce nous avons tous rêvé de faire un jour  😉 Un grand merci Taïg !!!

Stanislas Zanko

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *