Moments de sueur

Moments de sueur

Le sol brûle, enflamme les plantes
De nos pieds sur le trottoir mou
Le sol de Paris fond sous les rayons
D’un soleil qui se déchaine dans un ciel jaune

Ils courent tous, se bousculent se poussent
Pour rentrer au frais, marcher à l’ombre
Sans s’en rendre compte ils font monter
Leur bille de mercure,  à courir après le vent

La nature à ses rythmes, pas nous
Notre vie est en dérive dans un jour fou
La nuit est trop chaude pour rêver
Ferme les yeux et transpire… goutte à goutte

Sans compter, je laisse couler l’eau
Dix milles kilomètres plus loin
Il aurait fallut quelques gouttes
Pour éviter qu’il s’endorme pour la vie

Demain, je prends un bain frais
Surtout  je ne pense pas
A mon voisin le terrien qui ne boit pas
A l’humain d’à coté qui disparait dans mon bain

Quelle attente brulante, de cette nouvelle aurore
D’un nouveau ciel, et d’une montagne pure
L’eau de la vie manque cruellement
Ce soir il y a des moments de sueur

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *