Le son de tes yeux

Le son de tes yeuxSans-titre-1

Pupille dilatée, cœur en déroute
Ton regard crie dans mon être
De fuir ce que je ne suis pas
Dans ton pas, sage, je me fraye une voix

Ta voie regarde mes mots en vertiges
Maux qui s’entrechoquent dans l’extrême
Qui frôle vie et mort, ensemble mélangés
Pour le pire d’un froid qui s’estompe

Les bulles et les vagues fusent
Étoffe inutile tant l’énergie coule
Dans ce flot de vie qui déborde
Sur le torrent de ma glisse entre vous5sens2

Le son de tes yeux me renverse
Le regard de tes mots me touche
La couleur de ton gout couche ma peau
L’odeur de ton regard adoucit ma voix

A toi qui me touche

Articles similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *